TAXI COLLECTIF 
 COMMENTAIRES 
 COMMERCES & SERVICES 
 LIENS UTILES 
 PLAN DU SITE 
 INTRANET 

Informations pour les propriétaires de boisées

 

OUVERTURE DU DÉPÔT DE MATÉRIAUX SECS

De  Mai a Novembre 2016, les samedis matin entre 9h et 12h.

 

 

 

Demande de permis d’urbanisme

Veuillez prendre note que vous devez formuler votre demande de permis avant d’entreprendre quelques travaux que ce soit, les citoyens qui demandent un permis lorsque les travaux ont été entrepris prennent le risque de se voir refuser le permis, et même dans certains cas, dans l’obligation d’arrêter les travaux voir même, démolir la construction.   Pour garantir un meilleur service, prenez-vous au moins 30 jours à l’avance, comme ça vous ne serez pas déçu et vous recevrez toute l’information nécessaire à l’émission de votre permis. C’est à vous d’y voir.   AYEZ VOTRE PERMIS EN MAIN AVANT DE DÉBUTER LES TRAVAUX !

 

Daniel Boutin, officier municipal 

Annie Venables, Technicienne en urbanisme

 

 

Recrutement de nouveaux pompiers

Nous sommes à la recherche de nouvelles recrues. Pour informations, Pierre Morneau, chef pompier, 418-383-5723.

 

Page précédente
Notre histoire

À la découverte d’un nouveau territoire.

Des colons avaient déjà pris racine à Sainte-Justine et à Saint-Magloire quand certains d’entre eux décidèrent d’aller encore plus loin dans l’exploration du territoire. Dès 1885, ils s’établirent à la hauteur de Saint-Camille, sur le chemin Mailloux qu’on appelle aujourd’hui La Grande Ligne.

Saint-Camille fut fondée par l’extension des paroisses voisines de Sainte-Justine et de Saint-Magloire. Les premiers colons devant se rendre dans ces paroisses pour leurs dévotions décidèrent en 1896, d’adresser une requête à Monseigneur Bégin lui demandant de délimiter le territoire de la paroisse. Ce fut fait en 1898 mais non sans difficultés. Le choix de l’emplacement de l’église, par exemple, créa la discorde pendant plusieurs mois : tout le monde la voulait dans sa cour mais personne n’eut gain de cause et c’est sur un lot en pleine forêt que les autorités ecclésiastiques arrêtèrent leur choix pour l’emplacement de nouveau temple. L’érection canonique eut finalement lieu en 1903 et l’année suivante Saint-Camille devint municipalité.

Au début ce sont des étrangers, Anglais et Écossais, qui tiraient profit de cette forêt généreuse et qui donnaient de l’emploi aux colons. Mal rémunérés, ils vivaient pauvrement, mais grâce à une forêt giboyeuse ils étaient bien nourris.

Saint-Camille dans ses meilleures années comptait des familles nombreuses et l’économie fonctionnait au rythme des moulins à scie et des terres de culture. 

Malheureusement, une grande partie du patrimoine bâti du village fut ravagée par un incendie en 1925. C’est donc, avant tout, son patrimoine naturel que notre localité a su mettre en valeur au fil des ans.

Alerte générale ! On a vu des flammes s’échapper d’un hangar à marchandises. Un vent d’ouest violent étant de la partie, le feu se propage à une vitesse d’enfer. Le manque d’eau rend le travail de défense inutile. Les témoins sont impuissants devant un tel brasier. Les dommages sont énormes, l’église et une grande partie du village seront incendiés. Que d’efforts collectifs envolés en fumée !

Occupant le même site, l’église actuelle de Saint-Camille fut bénie trois ans plus tard.

Il est bon de souligner également l’apport des sœurs du Bon Pasteur qui ont contribué à l’éducation par l’érection d’un premier couvent vers 1913. L’immeuble existe toujours et est situé au 110, rue Principale.

 

 
Loiosirs
Trancsport adapté
Consulter notre politique familiale
La forêt communautaire de St-Camille-de-lellis
Rôle d'évaluation foncière
Pour tout connaître des événements
Consulter les procès-verbaux
Répertoire des employeurs Métiers et carrières